Histoire du Maroc

 

HISTOIRE DU MAROC

 

Dès l'époque néolithique,des migrations venues du Nord ou de l'Est contribuent à la mise en place des premières populations.

• XI siècle av. J.-C. : installation du peuple phénicien sur les côtes du Maroc.

Les Phéniciens, commerçants entreprenants, installent leur premiers établissements sur les côtes marocaine dés le XIe siècle av. J.-. et fondent des port-comptoirs comme Tingi (Tanger) ou Lixus (Larache). L'influence punique se fera sentir près de mille ans au Maroc, dans ses relations avec les chefs de tribus berbères locales : en effet à partir du VIe siècle, les carthaginois en quète d'or (tiré de l'Atlas), de pourpre (coquillage que l'on trouve à Mogador par exemple, et qui donne la teinture du même nom), vont commercer avec les habitants du Maroc.

Chronologie de l'empire almoravide (XIe-XIIe siècle)*

Ce sont des guerriers rigoristes de l'islam

1035 : À l'issue de son pèlerinage à la Mecque, Yahya Ibn Ibrahim, chef berbère

1067 – 1147 : rassemblements du Maroc et de l'Andalousie par les Almoravides suivie d'une époque prospère liée aux échanges.

1069 : Début de la fondation de Marrakech par Abu Bakr Ibn Omar capitale de mouvement Almoravide.

1091 : Les Almoravides (1062-1147) s'emparent de Cordoue, Almeria, Badajoz et Séville et ordonnent l'exil du roi sévillan Al-Mutamid Ibn Abbad. L'expansion vers le Levant est arrêtée par la présence du Cid à Valence.

1147 : Les Almohades (1147-1262) pénètrent dans Marrakech, la capitale almoravide. Les dernièrs Almoravides se sont réfugiés aux îles Baléares.

                                 

                                                                                                                                                                                                                                                 

 Le XI ème siècle voit le début de deux grandes dynasties, les Almoravides les Almohades Youssef ibn Tachfin fonde la dynastie berbère des Almoravides sunnites, qui régnera sur le Maroc jusqu’en 1147 Les Almoravides sont une dynastie berbère, en provenance du Sahara). La conquête almoravide correspond au passage d'al-Andalus sous domination des Almoravides du Maghreb. Cette période dure de 1086 à 1142


Au XIIe siècle, les Banû Hilal, nomades d'Arabie, sont enrôlés comme soldats par les souverains almohades et installés par eux sur les terres du Gharb, du Tadla et du Haouz (terres Guich). Rome sur-plante Carthage et fait du Nord du Maroc une province romaine.

La dynastie des Almohades les « Unitariens » ceux qui proclament l'unité divine, les descendants de `Abdul-Mu'min est une dynastie amazigh et musulmane qui est à l’origine du mouvement de réforme religieuse, sur le Maghreb et la Péninsule Ibérique musulmane de 1147 à 1269. Les Almohades s’opposent aux Almoravides qui dominent depuis la région de Marrakech sur l’enemble du Maroc et la Péninsule Ibérique musulmane puis leur succèdent.Un des fondateurs de la dynastie des Almohades Mohammed Ibn Toumert était un berbère né vers 1080 à Igilliz dans une tribu au versant septentrional de L’Atlas.

Les Almohades libèrent la ville de Marrakech des mains des almoravides en 1147
 

Historique
 

1121 : Ibn Tûmart s'installe à Tinmel dans le Haut Atlas au sud de Marrakech, avec ses fidèles pour fonder la dynastie des Almohades

1140 : Les Almohades s’emparent des pleines du sud puis de Taza, sont vaincus à Ceuta mais remport la bataille à Melilla La puissante dynastie fondamentaliste de l’Islam des Almohades ne laissera aux Juifs que le choix entre la conversion et la mort.

1147 : le chef `Abdul-Mu'min s’empare de Marrakech, et reconquérit Al-Āndalus. La dynastie des Almohades succède à celle des Almoravides. D’où la construction de la mosquée Koutoubia.

1163 : Les Almohades unifient a travers leurs conquête le Maghreb.et font de Séville, la capitale d’Al-Āndalus.

1196 : Les almohades entament la construction de la Tour Hassan à Rabat.


 1212 : Les chrétiens alliés de Castille, Aragon et Navarre gagne la bataille sur les forces almohades à la bataille de Las Navas de Tolosa ce qui aura comme conséquence la fin d’Al-Andalus.


1229 : C’est la mort du Calife almohade Yahyâ al-Mu`tasim, calife de Marrakech

1233 : les révoltes locales se multiplient. Abû Muhammad succéda à son père Idrîs al-Ma'mûn, il reprend la ville de Marrakech, il expulse de la ville Fès les rebelles Beni Mari qui sont une tribu Mérinides, nomades venus du Sud du Maroc.

1245 : Les Mérinides (1262-1465) vont la conquête du Maroc où ils font de la ville Fès leur capitale, et, s’installe également dans les oasis sahariennes, détache complètement Marrakech des ses échanges commerciaux avec le Sud.

1276 : les Mérinides gagnent la petite ville de Tinmel et massacre les derniers descendants almohades.

La prospérité de cette province reposait sur l'exploitation des ressources naturelles (produits de la mer, huile d'olive), le développement du commerce et la construction de villes, dont la plus célèbre, Volubilis, a livré des bronzes, des décors sculptés, des mosaïques et des peintures.

En 285, pour des raisons encore mal définies, l'administration romaine abandonna la majeure partie du territoire annexé

Les Idrisides : première dynastie marocaine Du VIIIe au XVIIIe siècle, plusieurs grandes dynasties se succédèrent.
Ces moines guerriers venus du Sahara appartenant à la tribu berbère des Sanhadjas répandirent leur conception d'une stricte foi islamique.

 

Les Mérinides et les Ouattassides (XIIIe-XVIe siècle)

Les Mérinides, originaires des hauts plateaux du Maroc oriental, se donnèrent une nouvelle capitale, Fès fondée en 1276 par Abou Youssef Yacoub. Grand défenseur de l'orthodoxie religieuse, ce dernier entreprit à son tour la construction de nombreuses mosquées et médersas à travers le maroc.
Les Saadiens (XVIe-XVIIe siècle)Mais la paix semble un vain mot au Maroc. Le grand Moulay Ismaîl mort en 1727, les tribus de l'Atlas, n'ayant plus à craindre sa main de fer, commencent à s'agiter, cherchent à conquérir les côtes; les factions religieuses sèment le trouble dans les campagnes fils et frères se disputent le pouvoir.

 Les Saadiens Originaires de la vallée du Draa, après avoir éliminé les Ouattassides, parvinrent à préserver une indépendance que menaçaient à la fois les Européens et les Turcs

La Dynastie des Alaouites

Originaires du Tafilalet et descendants d'Ali, les Alaouites fondèrent au XVIIe siècle la dynastie qui règne encore aujourd'hui. Le plus célèbre des souverains, Moulay Ismaïl, gouverna le pays pendant cinquante-cinq ans (1672-1727)

 

Du 18è siècle à l'indépendance 


Le règne de Mohammed II ben Abdallah (1757 - 1790) vit les débuts du commerce avec l'Europe. Au XIXe siècle, l'économie entra en crise et le désordre règna. Avec des hauts et des bas, les fils de Moulay Chérif finiront de donner au Maroc l'essentiel de sa splendeur actuelle.

Le plus brillant des souverains alaouites, Moulay Ismaîl, contemporain de Louis XIV, crée notamment Meknès, mais aussi fait aussi construire Essaouira, tel que nous le connaissons, et au pied de la colline de Anfa, édifie la ville qui va devenir le plus important port d'Afrique du Nord, Casablanca.